Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Détection et localisation de fautes temporelles dans les systèmes (max,+)-linéaires

Euriell Le Corronc 1 Alexandre Sahuguède 1 Yannick Pencolé 1
1 LAAS-DISCO - Équipe DIagnostic, Supervision et COnduite
LAAS - Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes
Résumé : L'automatisation du diagnostic de pannes dans les systèmes industriels tels que les sys-tèmes manufacturiers ou de transport souvent modélisés par des Systèmes à Evénements Discrets (SED) est un enjeu majeur. Il est nécessaire de déterminer rapidement les pro-blèmes sur les équipements afin de les réparer au plus tôt et ainsi maximiser le temps opérationnel et productif du système. Parmi les différents types de pannes, les pertes de performances temporelles sont régulièrement rencontrées comme par exemple une baisse du taux de production de pièces dans un système d'assemblage ou encore un ralentissement de convoyeurs dans un réseau de transport de bagages dans un aéroport. Ces problèmes ne sont pas facilement modélisables avec les méthodes de diagnostic à base de modèles à événements discrets connues à ce jour si bien que les outils classiques de diagnostic ne sont a priori pas bien adaptés pour en déterminer la ou les causes. L'objectif de cet article est de proposer une méthode de détection et de localisation de fautes temporelles pour une classe de SED temporisés appelés systèmes (max, +)-linéaires. Ce type de système permettant la représentation de phénomènes de synchronisation entre ressources, de durées d'opération et de temps de transmission, est particulièrement bien adapté pour identifier des décalages temporels non souhaités typiques des problèmes dans les procédés industriels. La méthode proposée se déroule en plusieurs étapes. A partir d'un flux d'observations temporisées, le problème consiste tout d'abord à déterminer si ce flux résulte d'un compor-tement en présence d'une faute temporelle ou non. Des indicateurs de fautes sont utilisés pour répondre à cette question et reposent sur l'utilisation de la théorie de la résiduation appliquée aux systèmes (max, +)-linéaires. Si la faute est détectée, il est alors nécessaire de la localiser au mieux dans le système. Les fautes temporelles potentielles sont donc répertoriées et ajoutées au modèle (max, +) du système en comportement normal. En-suite, de manière analogue à la théorie classique du diagnostic dans les systèmes à temps continu, des matrices de signatures sont proposées et permettent de déterminer les fautes candidates expliquant les observations.
Complete list of metadata

Cited literature [16 references]  Display  Hide  Download

https://hal.laas.fr/hal-01710331
Contributor : Euriell Le Corronc <>
Submitted on : Thursday, February 15, 2018 - 6:47:11 PM
Last modification on : Thursday, June 10, 2021 - 3:05:50 AM
Long-term archiving on: : Monday, May 7, 2018 - 12:56:56 PM

File

MSR_2017_paper_8.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01710331, version 1

Citation

Euriell Le Corronc, Alexandre Sahuguède, Yannick Pencolé. Détection et localisation de fautes temporelles dans les systèmes (max,+)-linéaires. Modélisation des Systèmes Réactifs (MSR 2017), Nov 2017, Marseille, France. 14p. ⟨hal-01710331⟩

Share

Metrics

Record views

177

Files downloads

148