Skip to Main content Skip to Navigation
Book section

Du devenir de nos paysans dans une campagne contaminée par la technologie

Michel Devy 1
1 LAAS-RAP - Équipe Robotique, Action et Perception
LAAS - Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes
Résumé : Du devenir de nos paysans dans une campagne contaminée par la technologie Introduction Il est admis que l'agriculture connaît depuis plusieurs décennies, de profondes mutations. Il est tentant d'extrapoler, d'imaginer ce que seront nos campagnes dans quelques décennies : c'est ce que fait Sylvie Denis dans sa nouvelle "Contaminations". Cette fiction donne une vision de notre société et plus particulièrement, du monde agricole en ce 21 ième siècle : diffusion massive des organismes génétiquement modifiés (OGM), mise sous tutelle des exploitants agricoles par les semenciers, impact désastreux du réchauffement climatique, zones agricoles désaffectées, surveillance des potentiels opposants à ces évolutions, etc. Plusieurs objets et outils de haute technologie sont évoqués, objets issus des travaux de recherche menés aujourd'hui. Cette vision qu'on peut trouver très pessimiste, est-elle réaliste ? Les technologies qui illustrent cette fiction, vont-elles voir le jour ? Il est incontestable que de nombreux facteurs bousculent de nos jours l'agriculture, ce monde « paysan » dont on disait naguère, qu'il était immuable. Bien sûr, il faut d'abord citer en cette décennie 2010-2020, des évolutions de grande ampleur du fait du déploiement des technologies du numérique: on parle d'Agriculture 4.0 [1], avec l'arrivée des drones, des robots, du Big Data, des capteurs connectés (IoT pour Internet of Things), de l'intelligence artificielle (IA) avec les outils d'aide à la décision, de l'IA aussi exploitée massivement dans les technologie « omiques » (génomique, séquençage de l'ADN, comparaison des génomes entre variétés ou espèces différentes, etc) qui créent les OGM. Ces nouvelles technologies sont mentionnées par petites touches, mais ce qui interpelle le lecteur dans cette nouvelle, c'est l'évolution de la société décrite sur trois périodes entre 2050 et 2070 : presqu'un siècle après 1984, Orwell n'est pas si loin, tant le stress monte et l'oppression s'installe progressivement ! L'auteur illustre comment les technologies pourraient asservir les « paysans » sous prétexte de pallier des conditions environnementales de plus en plus erratiques. Sylvie Denis s'inspire d'évolutions sociologiques qui sont déjà présentes aujourd'hui. Les attentes sociétales changent : demande croissante de produits biologiques pour s'opposer à la malbouffe, prise de conscience des effets de l'agriculture productiviste sur la biodiversité, etc. Face à ces attentes, le monde agricole se fracture : l'opposition se cristallise aujourd'hui, entre les producteurs bio respectueux de la nature, et les exploitants conventionnels qui dépendent de fournisseurs de produits phytosanitaires (herbicides, pesticides, etc.), ou de fournisseurs de semences là où la culture d'OGM s'est généralisée. L'auteur part donc de notre réalité : la domination d'entreprises, désignées par les « transnats », qui jouent sans limite avec la génétique, tandis que s'étiole la résistance des « villages autonomes », qui évoquent des projets alternatifs comme ceux du Larzac ou de Notre-Dame des Landes... Mais pas de vaillant village gaulois avec d'irréductibles paysans dans ce monde là !
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal.laas.fr/hal-02056072
Contributor : Michel Devy <>
Submitted on : Monday, March 18, 2019 - 3:29:06 PM
Last modification on : Friday, January 10, 2020 - 9:10:11 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, June 19, 2019 - 12:24:22 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02056072, version 1

Citation

Michel Devy. Du devenir de nos paysans dans une campagne contaminée par la technologie. Dimension Technosciences @venir, Rivière Blanche, 2018, 978-1612277936. ⟨hal-02056072⟩

Share

Metrics

Record views

85

Files downloads

122